Histoire

Le Vignoble Lapeyronie est né d’un héritage familial. La famille Lapeyronie est issue du milieu rural. Propriétaires terriens en polyculture, ils se sont progressivement dirigés vers la monoculture : la vigne.

Portrait Fred

La culture de cette dernière a traversé six générations. Louis-Maurice Lapeyronie, le père de l’actuel propriétaire, lui avait légué, après ses études au Lycée Agricole de Blanquefort, une propriété à Saint-Christophe-des-Bardes, proche de Saint-Emilion. La transmission est une valeur fondamentale au sein de la famille. Ce fut dans les Côtes-de-Castillon et Côtes-de-Francs que Jean-Frédéric Lapeyronie, plus communément appelé Fred, trouva son bonheur. Les coteaux qui dominent les plaines, les paysages de vignes qui se mêlent à ceux des bois et des pâtures lui permettent de s’adonner à ses passions : les balades en campagne, le jardinage et les chevaux.

Cela fait désormais une quarantaine d’années qu’il cultive son jardin.

Sa compagne, Hélène Thibaud, a décidé de rejoindre l’aventure viticole, éprise par le milieu. Ensemble, ils décident de se partager les tâches : Fred à la vigne, Hélène au chai.
Elle a vinifié son premier millésime en 1988 sous l’égide de Paul Cazenave, maître de chai en Saint-Emilion, Sauternes, Castillon et Bordeaux. Paul est resté et a continué à leur distiller ses précieux conseils. Il a incité Hélène à suivre des formations afin d’acquérir son autonomie. Elle est devenue professeur de viticulture-œnologie au Lycée Agricole de Bordeaux-Blanquefort, en particulier sur le site de Libourne-Montagne. Ces deux métiers sont complémentaires et enrichissants : la chance est de pouvoir échanger avec Fred sur l’évolution des pratiques. De plus, l’exploitation est son terrain d’application pour des expérimentations.

Laisser un commentaire